Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La génomique au service des champignons magiques?

Photo de l’équipe du projet. De gauche à droite : Gerry Wright, Eric Brown, Divya Panchal.
Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Les champignons pourraient jouer un rôle clé dans la découverte de médicaments

Les champignons ont joué un rôle clé dans le développement de nombreux médicaments, comme la pénicilline, mais la production des ingrédients médicinaux actifs à grande échelle à des fins de R-D s’est avérée un défi de taille pour faire avancer la découverte de médicaments fongiques.

Une plateforme de biologie synthétique pour soutenir la découverte de médicaments fongiques créera une plateforme biologique synthétique souple, évolutive et rentable qui soutient la synthèse de molécules fongiques diversifiées et produit un composé suffisant. Dirigée par Gerard Wright de la McMaster University, elle tirera parti de la plateforme exclusive de découverte de médicaments soutenue par l’IA de Kapoose Creek Bio (KCB), appelée unEarth Rx, qui exploite la nature pour explorer de nouvelles pistes de médicaments thérapeutiques.

Grâce à un financement de plus de 2,3 M$ annoncé en mai 2024 dans le cadre d’un investissement plus important de 41 M$, la plateforme utilisera des solutions de génomique et de métabolomique pour mettre au point un système d’expression biosynthétique pour les composés fongiques codés génétiquement.

Photo de l’équipe du projet. De gauche à droite : Gerry Wright, Eric Brown, Divya Panchal.
Photo de l’équipe du projet. De gauche à droite : Gerry Wright, Eric Brown, Divya Panchal.

À PROPOS DU PPAG

Le Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG) finance des projets de recherche réalisés en partenariat avec l’industrie pour résoudre des problèmes concrets. Conçu pour accélérer les répercussions sociales et économiques de la génomique, le PPAG ouvre la voie à la recherche, à l’innovation et à l’application pour prospérer de manière concertée. Les projets de PPAG s’attaquent à des problèmes et saisissent des possibilités concrètes par une collaboration accrue entre les chercheurs en génomique et les utilisateurs de leurs travaux. Ils visent à stimuler les investissements des secteurs public et privé dans les technologies canadiennes de la génomique, à faire avancer ces technologies aux derniers stades de leur mise au point et à faire progresser l’adoption de ces dernières par les récepteurs.

Faits rapides

Relations avec les médias

Nicola Katz
Directrice, Communications
Génome Canada
Cell. : 613-297-0267
nkatz@genomecanada.ca

Partager

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn