Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Appareils de détection et d’identification de la contamination microbienne des surfaces dans les établissements à risque élevé

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Programme de partenariats pour les applications de la génomique

Centre(s) de génomique

GE3LS

No

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2000-2001

Description du projet

Les infections nosocomiales viennent au quatrième rang des principales causes de décès au Canada et elles pourraient passer au deuxième rang d’ici 2050. L’attention à la propreté et à la désinfection des surfaces joue un rôle important dans la réduction des infections nosocomiales. Il a toujours été cependant difficile de mesurer l’efficacité du nettoyage et d’améliorer vraiment les pratiques. Il faut de toute évidence un système capable d’identifier les bactéries et les virus à l’origine de maladies infectieuses sur les surfaces.

Charlotte Products Ltd. (CPL), une entreprise familiale canadienne, a mis au point un système de surveillance environnementale et une technologie de capteur optique appelée Optisolve Pathfinder®MC pour compléter sa gamme de produits de nettoyage novateurs et primés. Shana Kelley, Ph. D., collabore avec l’entreprise pour perfectionner encore plus l’offre d’OptiSolve afin que l’appareil puisse reconnaître et identifier des agents pathogènes spécifiques.

Mme Kelley et son équipe combineront des nanomatériaux nouveaux et une approche génomique pour identifier avec précision des agents pathogènes à l’origine d’infections nosocomiales. La technologie qui en résultera, Optisolve Insight, permettra aux centres hospitaliers de soins de longue durée et autres établissements de détecter et d’identifier plus rapidement des agents infectieux tels que le staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM), la bactérie C. difficile et l’influenza, ce qui améliorera par conséquent la prévention proactive et la rapidité des interventions.

Le service et la technologie réduiront considérablement les infections nosocomiales tout en permettant aux services de protection de l’environnement et aux gestionnaires de PCI Canada d’éviter d’adopter l’approche du « pire des scénarios » lorsqu’il y a des flambées d’infections, ce qui peut comprendre des fermetures de lits et l’annulation d’interventions. Il en résultera une meilleure santé des patients, des résidents, du personnel et des visiteurs, de même que des économies dans les soins de santé. Cette technologie, la première du genre sur le marché, contribuera à la croissance économique et à l’emploi de personnel hautement qualifié.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn