Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Calculs de réseaux de régulation micro-ARN : ARNm de types cellulaires spécifiques permettant la mise au point d’agents thérapeutiques personnalisés à base d’ARN interférent

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Concours 2015 en bio-informatique et en génématique

Centre(s) de génomique

GE3LS

No

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2016-2017

Description du projet

Tout comme votre domicile est doté d’un système de sécurité pour vous protéger contre les intrus, il en va de même de votre organisme, qui lui bloque l’action de certains gènes – ce mécanisme est connu sous le nom d’extinction génique. Il permet de lutter à la fois contre les envahisseurs externes, comme les virus, et les dérèglements internes comme ceux qui causent le cancer.

L’extinction génique fait intervenir les micro-ARN, une classe d’ARN. Grâce aux avancées récentes dans les techniques de biochimie, les chercheurs peuvent aujourd’hui créer des micro-ARN artificiels et les introduire dans les cellules. François Major (Université de Montréal) et Thomas Duchaine (Université McGill) travaillent à la mise au point d’outils computationnels qui permettront d’identifier les gènes en cause dans certaines maladies, ainsi que de concevoir des traitements basés sur des micro-ARN pouvant bloquer simultanément une série de gènes prédéterminés. Une fois mis au point, ce logiciel sera mis à la disposition du milieu scientifique au moyen d’interfaces et d’applications Web faciles à utiliser.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn