CLEANSED – Diagnostic du séquençage de l’extraction de plants propres pour des vignes propres au Canada

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

None

GE3LS

No

Chef(s) de projet

Sudarsana Poojari

Lancement du projet d'exercice financier

2020-2021

Description du projet

Les viticulteurs et les entreprises vinicoles considèrent la gestion des maladies virales de la vigne comme une priorité absolue pour la durabilité à long terme du secteur. Les viticulteurs enregistrent actuellement des pertes supérieures à 23 millions de dollars par année parce que les raisins infectés donnent un rendement inférieur et que les établissements vinicoles rejettent plus de fruits. Pour remplacer les superficies actuellement infectées et permettre le renouvellement constant des vignobles, l’industrie doit avoir accès à 6,7 millions de vignes produites localement et exemptes de virus par année. Il y aura deux voies distinctes pour la mise en œuvre et la commercialisation. Pour répondre à ces exigences, le Centre pour la production des végétaux de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a besoin d’une solution génomique rapide et économique qui remplacera plus de 30 essais moléculaires et biologiques actuellement effectués et dont l’exécution peut nécessiter jusqu’à trois ans. En mettant en œuvre une méthode de séquençage à haut débit à l’ACIA, les coûts d’analyse seront réduits, tout comme le temps d’analyse pour les variétés importées au Canada et prioritaires pour l’industrie; il en va de même pour les tests de vérification des sources étrangères certifiées destinées aux plantations commerciales. La réduction à 10 jours de la durée des essais permet aux viticulteurs d’améliorer rapidement la santé de leurs vignobles. Au pays, le Réseau canadien de certification de la vigne (RCCV) commercialise le séquençage à haut débit par l’entremise de son partenaire, le Cool Climate and Oenology Viticulture Institute, pour la certification du matériel de reproduction dans les pépinières et les vignes obtenues par l’entremise du Centre de Sidney pour la santé des végétaux, de même que pour la surveillance des vignobles de production.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn