Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Introduire la tolérance au froid dans la noisette

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Programme de partenariats pour les priorités régionales (P3R)

Centre(s) de génomique

GE3LS

No

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2019-2020

Description du projet

La noisette, Corylus spp, actuellement considérée comme une culture mineure en Ontario, a suscité un intérêt considérable dans l’industrie horticole en raison d’une demande garantie du marché. Notre partenaire industriel, Ferrero Canada, fabricant des produits Nutella et Ferrero Rocher contenant des noisettes, est le troisième plus grand groupe de confiserie au monde, utilisant environ 40 % de l’approvisionnement mondial actuel en noisettes. Depuis de nombreuses années, Ferrero Canada tente de s’approvisionner en noisettes en Amérique du Nord. Malheureusement, le manque de cultivars résistants au froid et adaptés au climat ontarien a empêché Ferrero d’étendre la culture domestique. Par exemple, les chatons (structures reproductrices mâles nécessaires à la nouaison) ont une courte durée de vie et sont sensibles au gel, ce qui rend le climat de l’Ontario particulièrement problématique. Les fluctuations entre le temps chaud et le temps froid au début du printemps peuvent être très dommageables pour les cultivars commerciaux de noisetier (Corylus avellana L.) que préfère Ferrero. Ce projet fournira des solutions génomiques « anti-stress » à base d’amino-indoles pour atténuer les effets des fluctuations climatiques sur les arbres cultivés en plein champ et améliorer la productivité, la durabilité et la rentabilité du secteur agroalimentaire de l’Ontario. Nos stratégies visant à améliorer la thermotolérance des cultivars de noisetier recherchés reposeront sur la capacité éprouvée des amino-indoles à atténuer les facteurs de stress. Les amino-indoles sont de puissants régulateurs de croissance des plantes qui permettent aux arbres stressés de survivre aux processus énergivores que sont la floraison et la nouaison. Les amino-indoles sont produits dans toutes les formes de vie; il est donc possible d’utiliser le réseau microbien des racines pour renforcer encore les effets de ces molécules par l’intermédiaire d’interactions plantes-microbes. La thermotolérance des cultivars de noisetier désirables peut être améliorée en modifiant le métabolisme des amino-indoles par des stratégies de gestion horticole (p. ex. paillage ou engrais), ainsi que par une application directe de solutions d’amino-indoles. L’élucidation des mécanismes métaboliques des amino-indoles permettra de mettre au point des outils efficaces pour améliorer la survie des arbres exposés aux fluctuations de température couramment observées dans le sud de l’Ontario. Le Gosling Research Institute for Plant Preservation (GRIPP), créé dans le but de préserver la biodiversité des plantes menacées et importantes pour l’agriculture grâce à des programmes de recherche, d’éducation et de services, fournit des ressources, une expertise et un accès au germoplasme aux fins de commercialisation. Les cultivars préférés de Ferrero provenant de la collection du GRIPP seront examinés afin de confirmer la validité de notre principe selon lequel le déploiement de composés d’amino-indoles dans divers organes végétaux combat les stress abiotiques et biotiques in vitro et sur le terrain. Cette recherche fournira une solution immédiate et peu coûteuse aux producteurs pour la culture de masse de divers génotypes de noisettes. L’engagement de Ferrero à acquérir des noix d’origine locale procurera des avantages économiques directs à l’industrie ontarienne de la noisette.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn