Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Outil d’identification des interrupteurs régulateurs dans l’ensemble du protéome

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Past

Concurrence

Aucun

Centre(s) de génomique

GE3LS

Non

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2013-2014

Description du projet

Malgré les progrès importants en matière de diagnostic et de traitement, le cancer demeure la principale cause de décès au Canada. Même si les chercheurs ont déployé de grands efforts pour identifier les mutations dans certains cancers, on ne sait toujours pas comment ces dernières provoquent le cancer. Cette maladie est souvent liée à une perturbation des mécanismes de régulation cellulaire, notamment l’auto-inhibition, processus qui permet aux protéines d’activer ou de désactiver leurs fonctions. Les mutations peuvent modifier ces interrupteurs protéiques, ce qui entraîne des modifications du comportement cellulaire et, au bout du compte, cause le cancer. Il n’est cependant pas facile de déterminer quand les mutations cancérigènes perturbent les interrupteurs auto-inhibiteurs.

M. Joerg Gsponer et son équipe élaborent une nouvelle méthode d’identification des interrupteurs auto-inhibiteurs à l’aide de l’information génomique et protéomique.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn