Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Projet nord-américain de mutagenèse conditionnelle de la souris : analyse fonctionnelle à haut rendement de mammifères pour la découverte de nouveaux facteurs déterminants des maladies humaines

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Past

Concurrence

Concours III

Centre(s) de génomique

GE3LS

Yes

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2005-2006

Description du projet

Les souris knockout sont des organismes modèles dans lesquels des gènes spécifiques ont été désactivés. Ces organismes génétiquement modifiés permettent de comprendre le rôle des modifications génétiques dans l’évolution des maladies humaines. L’International Knock-out Mouse Project est une initiative internationale qui vise à produire des mutations de neutralisation dans chacun des gènes du génome de la souris, ce qu’on considère comme l’étape suivante la plus importante après le projet du génome humain.

M. Geoff Hicks, biologiste spécialiste du cancer à chercheur principal au Manitoba Institute of Cell Biology, institut conjoint de CancerCare Manitoba et de l’Université du Manitoba, et Mme Janet Rossant, biologiste du développement à l’Hôpital pour enfants malades, dirigent le Projet nord-américain de mutagenèse conditionnelle de la souris : analyse fonctionnelle à haut rendement de mammifères pour la découverte de nouveaux facteurs déterminants des maladies humaines. Le projet, dont la contribution à l’International Knock-out Mouse

Project sera considérable, vise à identifier et à caractériser les fonctions des gènes des souris. L’équipe dirigée par M. Hicks et Mme Rossant déterminera des lignées de cellules dans lesquelles tous les gènes de souris soumis à l’étude sont neutralisés et mettra ces lignées à la disposition de la communauté scientifique et biotechnologique. De plus, l’équipe créera des applications basées sur les cellules précaractérisées et des applications informatiques concernant les gènes cibles associés à la maladie et créera un centre de diffusion pour que les projets canadiens de recherche biomédicale, publics ou privés, puissent plus facilement profiter de cette base de connaissances.

Les lignées de cellules génétiquement modifiées, mises au point par l’équipe du projet, permettront aux chercheurs d’élucider le rôle exact des modifications génétiques dans le développement de certaines maladies humaines. Ces résultats devraient accélérer le rythme auquel les nouvelles découvertes médicales sont transformées en interventions thérapeutiques possibles, puis utilisées dans la prestation des soins de santé.

(En anglais seulement.)

Integrated GE3LS Research: Socio-economic impacts of institutional/business practices and intellectual property structures
GE3LS Project Leaders: Edna Einsiedel, University of Calgary and Tania Bubela, University of Alberta
Summary
The GE3LS component of this research, effectively a case study of the NorCOMM project as it develops, will allow insights into the ongoing debate about the effects of institutional/business practices and intellectual property structures on access to research tools; rates of innovation; knowledge and innovation flows; rights of developers and innovators; and access to products and processes of innovation.

To address the impacts of the NorCOMM resource, the GE3LS activities have three principal aims: 

  1. To explore costs and benefits of different network structures, funding models and intellectual property practices on the development of resources for genomics research and impacts on knowledge flows in the domain of mouse genomics and human genetic disease research.
  2. To use multi-method approaches to track knowledge and innovation flows including new computational methods to visualize the knowledge domain of mouse genomics
  3. To use bibliometric and scientometric methods to objectively assess and prioritize gene targets for Canada’s public and private research sectors. 

 

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn