Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Surveillance pré-émergence des virus d’influenza à déclaration obligatoire, à l’interface humain-animal

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Programme de partenariats pour les applications de la génomique

Centre(s) de génomique

GE3LS

No

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2017-2018

Description du projet

Il est difficile de dire quand un virus risque de se transformer en une épidémie, mais il est important de le savoir pour la gestion des risques, la santé publique et la biosécurité. La plupart des entreprises qui travaillent dans ce domaine se concentrent cependant sur le diagnostic plutôt que sur la surveillance pré-émergence. Le présent projet vise à combler cette lacune.

Les méthodes actuelles de surveillance, en particulier avant qu’un virus ne représente un danger, ne sont ni opportunes ni efficientes et il faut un meilleur outil. Le séquençage génétique de la prochaine génération fournit des données génomiques utiles pour connaître l’origine, la diversité et le potentiel de transmission de virus observés dans des animaux, par exemple l’influenza aviaire ou porcine, en particulier la probabilité qu’ils se transmettent aux humains. Il existe toutefois des obstacles à l’adoption de ce séquençage dans la surveillance courante, entre autres l’enrichissement des agents pathogènes, la quantité d’échantillons et les ressources génématiques.

Fusion Genomics Corp. collabore avec Dre Samira Mubareka de l’Université de Toronto au perfectionnement de sa technologie génomique, ONETestmd EnviroScreen, qui comprend déjà des tests de dépistage de l’influenza aviaire et de l’influenza porcine. Il résultera de cette collaboration une technologie ultrasensible, hautement informative et échelonnable pour la surveillance des maladies infectieuses qui mettra à profit la puissance du séquençage de la prochaine génération. Sa capacité de surveillance chez les animaux avant l’émergence d’un virus de l’influenza entraînera un changement de paradigme dans la dynamique de transmission, les prévisions d’éclosions, la conception et la production de vaccins.

Le marché principal de cette innovation sera les organismes et les instituts gouvernementaux responsables de la surveillance des agents pathogènes. Fusion travaillera en concertation avec ces organismes à la validation de la technologie et en fera les premiers utilisateurs. L’utilisation de la technologie sera élargie à l’échelle nationale et internationale. Elle permettra d’émettre des avertissements hâtifs des éclosions et de mettre en œuvre rapidement des mesures d’atténuation des dommages. Elle réduira également les pertes chez les producteurs de volaille et de porcs et favorisera la croissance d’une société de biotechnologie canadienne en démarrage.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn