Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ajout de valeur grâce à la génomique

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Past

Concurrence

Concours : Projets de recherche en génomique appliquée aux bioproduits ou aux cultures (GABC)

Centre(s) de génomique

GE3LS

Non

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2008-2009

Description du projet

Project GE3LS à grande échelle autonome.

Les méthodes de recherche de la génomique se retrouvent maintenant dans presque toutes les sphères des études biologiques. L’agriculture est l’un de ces domaines très importants pour le bien­être la population canadienne. En agriculture, la génomique s’intéresse à l’étude d’ensembles complets et à leurs fonctions dans des organismes importants tels que le blé, le lin, les haricots, les tomates, le canola et le maïs. Nous avons constitué une équipe nationale de recherche pour déterminer comment le Canada peut tirer profit de l’application de la recherche en génomique à l’agriculture. Le projet est axé sur trois volets importants qui visent à faire disparaître des obstacles à l’innovation dans la bioéconomie canadienne.

Premièrement, nous examinerons le rôle de la propriété intellectuelle dont les brevets, les droits d’auteur et les secrets de fabrication, dans le cheminement des découvertes de laboratoire vers les applications pratiques. Nous verrons comment ces outils juridiques sont utilisés actuellement, et leurs effets sur l’innovation. Nous examinerons aussi quels changements du droit en matière de propriété intellectuelle, quelles politiques universitaires et gouvernementales, et quelles pratiques scientifiques il pourrait falloir mettre en place pour améliorer l’innovation en agriculture au Canada.

Deuxièmement, nous étudierons s’il existe de nouveaux moyens de réglementer d’importantes nouvelles technologies et de nouveaux produits agricoles. Pour ce faire, nous examinerons les réseaux mondiaux d’organismes de réglementation et la gestion privée des chaînes d’approvisionnement. Nous voulons, de cette manière, nous assurer que la recherche financée par des fonds publics est utilisée au meilleur escient possible au bénéfice de toute la population canadienne, et trouver des moyens d’évaluer et d’accepter (ou de rejeter) aussi rapidement que possible les nouveaux produits agricoles.

Troisièmement, nous adapterons et mettrons à l’essai une large gamme d’outils de communication avec le public canadien pour savoir comment mieux déterminer ses intérêts, ses appréhensions et ses attitudes au sujet des nouvelles technologies.

Nous voulons fournir de bons moyens pour les Canadiens de participer aux décisions sur les choix à faire dans l’utilisation de nouvelles technologies et de nouveaux produits agricoles. Notre équipe de recherche utilisera des méthodes de recherches de pointe en sciences sociales pour atteindre ces objectifs. Nos résultats seront communiqués à d’autres chercheurs universitaires par le truchement d’articles professionnels, de conférences et d’ateliers. Nous communiquerons avec le public canadien, les gouvernements et le secteur privé par des publications, des activités publiques et les médias.

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn