Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ApiOmic, l’élevage d’abeilles par la génomique

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Programme de partenariats pour les applications de la génomique

Centre(s) de génomique

GE3LS

Yes

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2024-2025

Description du projet

Chaque année, notre industrie apicole canadienne produit près de 75 millions de livres de miel d’une valeur de 253 millions de dollars et offre des services de pollinisation qui apportent une contribution annuelle aux cultures agricoles, comme le canola et les bleuets, d’une valeur estimée entre 4,5 et 6,1 milliards de dollars. Malheureusement, depuis les 15 dernières années, les apiculteurs subissent une perte hivernale moyenne de colonies de 26 %. La perte la plus élevée jamais enregistrée s’est produite au cours de l’hiver 2022, lorsque les apiculteurs au Canada ont perdu 46 % de leurs 800 000 colonies et ont dû importer 360 000 reines et 60 000 paquets d’abeilles de divers pays pour reconstituer leur cheptel d’abeilles mellifères. Ainsi, soutenir l’élevage et la reproduction de reines locales est une solution durable pour contribuer à l’autosuffisance de notre industrie apicole.

Le projet ApiOmic mettra en œuvre l’utilisation d’outils génomiques pour produire des stocks d’abeilles rustiques, productifs et résistants aux maladies, garantissant ainsi des services de pollinisation efficaces, une production de miel supérieure et une durabilité accrue de notre industrie apicole canadienne. ApiOmic utilisera la nouvelle puce SNP Illumina qui fournit un outil génomique rentable pour la sélection d’abeilles mellifères. ApiOmic développera une méthode d’estimation des valeurs génomiques d’élevage en utilisant des lignées sélectionnées de référence d’abeilles domestiques au Centre de recherche en sciences animales de Deschambault et en suivant les performances des lignées sélectionnées dans les opérations commerciales d’élevage de reines de l’Association des apiculteurs et apicultrices du Québec et celles des autres provinces. La base de données génomiques et généalogiques sera accessible à tous via le centre de valorisation des données en génomique non humaine, Genovalia.

 

Une abeille ApiOmic butinant dans la nature
De gauche à droite : Les membres de l’équipe ApiOmic, Ségolène Maucourt et Andrée Rousseau, élèvent des reines.
Le rucher ApiOmic en action
L’équipe ApiOmic vérifie les ruches
Facebook
Twitter
Email
LinkedIn