Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une plateforme de biologie synthétique pour soutenir la découverte de médicaments fongiques

Facebook
Twitter
Email
LinkedIn

Résultat

Statut

Active

Concurrence

Programme de partenariats pour les applications de la génomique

Centre(s) de génomique

GE3LS

Yes

Chef(s) de projet

Lancement du projet d'exercice financier

2024-2025

Description du projet

Les champignons servent à fabriquer certains des médicaments parmi les plus efficaces de l’histoire, comme la pénicilline. Toutefois, la production des ingrédients médicinaux actifs à grande échelle à des fins de recherche-développement s’est avérée un défi de taille pour faire avancer la découverte de médicaments fongiques. Ce projet vise à créer une plateforme biologique synthétique souple, évolutive et rentable qui soutient la synthèse de molécules fongiques diversifiées et produit un composé suffisant. Il tirera parti de la plateforme exclusive de découverte de médicaments soutenue par l’IA de Kapoose Creek Bio (KCB), appelée unEarth Rx, qui exploite la nature pour explorer de nouvelles pistes de médicaments thérapeutiques. La plateforme utilisera des solutions génomiques et métabolomiques pour élaborer un système d’expression biosynthétique pour les composés fongiques codés génétiquement, en utilisant l’érinacine A comme cas type.

La mise en œuvre d’une plateforme de biologie synthétique interne à KCB offrira un avantage concurrentiel considérable, à la fois pour accélérer le programme de découverte de médicaments et pour permettre des partenariats futurs pour le stade clinique. Le projet devrait accélérer la commercialisation de la propriété intellectuelle (PI) canadienne sur les marchés de la biotechnologie et de la pharmaceutique. Il aidera à promouvoir d’importants investissements privés en 2023, le financement prévu devant s’élever à 30 millions de dollars grâce à un financement par capital au premier trimestre de 2024. La réussite du projet donnera également lieu à 97 nouveaux postes à temps plein à KCB d’ici la fin de 2027. Les recettes découlant des partenariats et des droits de licence pour la nouvelle entité chimique proposée devraient dépasser 88 millions de dollars dans les cinq ans suivant la fin du projet. KCB sera bien placé pour commercialiser de nouvelles thérapies qui pourraient contrer le déficit cognitif, un important fardeau pour la santé de la population canadienne, en particulier au fil du vieillissement.

Photo de l’équipe du projet. De gauche à droite : Gerry Wright, Eric Brown, Divya Panchal.
Facebook
Twitter
Email
LinkedIn